Le ministère des transports affirme qu’il n’y aura pas de nouvelle vignette automobile pour financer l’entretien des routes

_

Le ministère des transports vient d’écarter l’idée d’une nouvelle vignette automobile pour financer l’entretien des routes.

Cette proposition était l’idée d’un comité d’experts qui avait proposé de créer une vignette automobile coûtant entre 75 et 125 euros par voiture pour entretenir les routes.

« Cette proposition n’engage pas le gouvernement et elle n’a jamais été envisagé », précise un porte-parole du ministère des transports.

Le journal Le parisien affirmait pourtant dans son édition de lundi dernier qu’Elisabeth Borne, la ministre des transports, avait bel et bien chargé un comité d’experts de plancher sur l’état des routes françaises et que parmi les pistes envisagées pour entretenir les routes, il y avait la création d’une nouvelle vignette automobile. 

« Dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, de très nombreuses propositions sont formulées par de très nombreux acteurs, mais cela n’engage nullement le gouvernement », explique de son côté le porte-parole du ministère. « Le gouvernement présentera en février ses orientations pour une nouvelle politique de mobilité », ajoute ce dernier.